Certified IATA Member of FlyAfrika
Share your experiences or enjoy those of other

Write a short article about your travel, describe in a few lines, submit it in the form of the page. You can also attach some pictures by compressing in a zip or rar or just join one. Share your experiences with others.

The Kingdom of Abomey

La fondation du royaume d’Abomey remonterait au début du 16ème siècle, probablement vers 1620. Après des querelles autour du trône d’Allada, Dè-Akin, un frère de Mèdji, s’est installé à Kana. Comme dans le Sud-Est, les émigrants Alladanou rencontrèrent sur le plateau d’Abomey des chefferies Yoruba (Igèdè, appelés improprement Guédevi). Ces chefferies Yoruba seraient dotées d’une organisation mieux structurée que les noyaux yoruba du plateau de Porto-Novo. C’est donc par phases successives que les Agassouvi sont parvenus à consolider leur domination sur les Igèdè. Aho surnommé Houégbadja et neveu de Dakodonou, autre descendant des Alladanou a réussi à s’installer à Abomey, et a fondé la dynastie royale des Fon (Houégbadjavi). Le royaume d’Abomey s’est développé en un puissant empire militaire et commercial. De 1625 à 1900, douze rois se succédèrent à la tête de ce royaume qui devint l’un des plus puissants de la côte occidentale de l’Afrique. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, sa principale source de richesse était la vente de prisonniers de guerre aux marchands d’esclaves européens qui leur faisaient traverser l’Atlantique en direction du Nouveau Monde. Chacun de ces douze rois bâtit un somptueux palais sur le domaine royal d’Abomey, tous à l’intérieur de la même aire délimitée par des murs d’argile mélangée à de la paille, en conservant la disposition des espaces et les matériaux de construction des palais précédents. Tous présentent un certain nombre de constantes structurelles bien caractéristiques : à l’intérieur de l’enceinte, chaque palais a ses propres murs et est édifié autour de trois cours. La cour externe est le lieu des cérémonies rituelles et des parades militaires, la cour interne et la cour privée donnent accès à la résidence du roi et des reines de deux différentes zones, celle des palais et celle, au nord-nord-est, du palais d’Akaba. Au fil des siècles, le complexe palatial s’est enrichi de constructions, de dépendances, de décors muraux, de sculptures, ainsi que d’une série de bas-reliefs complexes en terre. Ceux-ci étaient utilisés comme élément décoratif fondamental dans la façade de la plupart des palais. Les décors muraux montrent que la puissance militaire du royaume d’Abomey était fondée, en partie, sur des groupes de guerrières qui rivalisaient avec les hommes en fierté et en courage ; ils figurent aussi des animaux mythiques qui symbolisent les caractéristiques des rois et leurs pouvoirs en tant que souverains. Les palais royaux d’Abomey sont le témoin matériel essentiel du Royaume du Dahomey qui se développa à partir du milieu du XVIIe siècle selon le précepte énoncé par son fondateur, Houegbadja, « que le royaume soit toujours fait plus grand ». Sous les douze rois qui se succédèrent de 1625 à 1900, ce royaume s’affirma comme l’un des plus puissants de la côte occidentale de l’Afrique. Le site des palais royaux d’Abomey couvre une superficie de 47 ha et est constitué d’un ensemble de dix palais dont certains sont construits les uns à côté des autres et d’autres superposés, suivant la succession au trône.

This entry was posted in News.

Share an experience