Agréé IATA Membre de FlyAfrika
Partagez vos expériences ou profitez de celle des autres

Rédigez un petit article sur votre voyage, décrivez le en quelques lignes, soumettez-le dans le formulaire de la page. Vous pouvez aussi joindre quelques photos en les compressant dans une archive zip, ou rar ou juste joindre une seule. Faites profiter de votre expérience aux autres.

La Route des Esclaves

La distance de 4 km entre le Musée d’Histoire de Ouidah et la plage constitue probablement la route originale qu’empruntaient des milliers d’esclaves avant d’être embarqués dans les bateaux qui les emmenaient vers le Nouveau Monde. Le long de la route se trouvent de larges statues en béton représentant des symboles vaudou.
Parmi les arrêts le plus importants le long de la route on trouvera :

1- La Place aux Enchères

C’est l’endroit où les marchands, venant des puissances européennes de l’époque, sélectionnaient et achetaient les esclaves destinés à la revente au Nouveau Monde. Les enchères avaient lieu sur la place de Chacha devant la maison de Francisco De Souza.

2- L’Arbre de l’Oubli

Les esclaves étaient marqués au fer, en fonction de l’empreinte de l’acheteur, sous cet arbre. Le nom de l’endroit vient du rituel au cours duquel les esclaves tournaient autour de l’arbre afin d’oublier leur patrie. Les hommes tournaient autour de l’arbre 9 fois, les femmes – 7 fois.

3- La grande place de Zoungbodji

Le roi du Dahomey, Agadja, a planté l’Arbre du Retour sur cette place, marquant ainsi le point des derniers adieux. En tournant trois fois autour de l’arbre les esclaves pouvaient être sûrs que, après la mort, leurs esprits seraient de retour dans le pays natal.

4- La Case Zomaï

C’était une baraque obscure et exiguë où l’on gardait les esclaves avant leur départ, le sens du mot zomaï étant « là où la lumière n’entre point ». C’est là que les esclaves étaient censés s’habituer aux conditions qu’ils allaient affronter sur les bateaux négriers.

5- Le Mémorial du Souvenir

Aussi connu sous le nom du Mur des Lamentations, il a six mètres de haut et les images qu’il présente racontent l’histoire de l’esclavage au Bénin. Le mur a été érigé à l’endroit d’une fosse commune où l’on enterrait les esclaves morts avant de quitter l’Afrique.

6- Zoungbodji

C’était le premier poste de douane où l’on contrôlait l’acheminement des esclaves, c’était là aussi où les esclaves voyaient le sol africain pour la dernière fois.

7- La porte du Non-Retour

À partir de la plage de Ouidah, les esclaves étaient embarqués sur les canots et, ensuite, sur les larges vaisseaux négrier. Sur la plage se dresse un monument remarquable, érigé par l’UNESCO à la mémoire des Africains ayant quitté leur patrie à partir de cet endroit, connu sous le nom de la Porte du Non-Retour.

Cet article a été publié dans Nouvelles.

Partager une expérience